Vendredi soir, avant d'aller manger à l'auberge habituelle "chez Sergo", les élèves sont invités à s'exercer aux danses bulgares, avec la possibilité offerte à deux d'entre eux de revêtir un costume traditionnel.

Le samedi matin, le départ est fixé à 8h30 pour la visite de la forteresse de Belogradtchik.

Deux arrêts en chemin.

Le premier pour la visite d'une ferme solaire de 3.5 MWatts, en compagnie d'un responsable de la maintenance du site.

Le second arrêt est consacré à la visite de la grotte de Magura. Dans un cadre impressionnant, le guide-spéléologue détaille les propriétés de l'onyx, minéral abondant sur ce site et attire l'attention sur diverses formations géologiques propres à susciter l'imagination.

Après un repas dans une auberge traditionnelle qui a longtemps servi de relais pour les voyageurs, départ pour Belogradtchik.

Le temps n'est malheureusement pas de la partie : le brouillard épais empêche de contempler la vue sur la plaine et sur les montagnes qui bordent la frontière serbo-bulgare. Mais le groupe peut arpenter les chemins de ce lieu singulier, qui fut aussi une forteresse de l'Antiquité à la fin de l'époque ottomane.

De retour à Kozloduy, après le repas, la soirée est à nouveau placée sous le signe de la danse, plus contemporaine, en compagnie des élèves bulgares et de deux de leurs professeurs.

Le programme du dimanche est plus léger. Les élèves auront ainsi tout le loisir de consigner leurs observations en anglais dans leur journal de bord et d'avancer dans les travaux que les enseignants leur ont donné avant le départ.

 

 

 

 

Vous aimez cet article ?

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn